Pour le financement de votre projet immobilier, avoir recours à un crédit bancaire est la solution la plus rapide. Un capital de plusieurs milliers d’euros, remboursables sur plusieurs années vous sera proposé pour ce faire. En fonction de votre profil emprunteur, les banques peuvent vous proposer plusieurs types de financement.

Le crédit immo classique pour les résidences secondaires ou les placements habituels

Pour les emprunteurs classiques, le crédit immobilier simple est de mise. C’est le financement idéal pour ceux qui souhaitent diversifier leur patrimoine ou encore investir dans une résidence secondaire.

Il s’agit d’un crédit affecté. Pour y prétendre, un compromis ou une promesse de vente sera exigé par les banquiers. Avec le taux actuel, vous pourriez négocier un tarif attractif pour votre emprunt. Ce sera d’autant plus le cas si vous pensez à comparer les offres des banques. Généralement, les banques en ligne sont plus plébiscitées par les emprunteurs. C’est dû non seulement à leur facilité d’accès, mais aussi à la modicité de leur prestation.

Le crédit primo-accédant pour des taux moindres

Par contre, vous pourriez profiter d’une meilleure offre si vous êtes un primo-accédant. C’est le qualificatif que donnent les banques pour ceux qui accèdent pour la première fois à la propriété. Les taux sont revus pour ce type d’emprunteur. Les conditions d’emprunts sont également plus souples.

Le crédit primo-accédant peut être affecté à l’achat d’une résidence principale ou secondaire. Le capital proposé dans le cadre de cette prestation bancaire est le même que pour le prêt immo classique. Mais attention, le crédit primo-accédant n’est pas toujours disponible auprès des banques en ligne. Ces dernières ne disposant que d’un prêt affecté normal.

Afin de faciliter les démarches, on vous conseille en amont de vous renseigner auprès de votre banquier. Il n’y a rien de tel que de souscrire à un emprunt auprès de sa banque habituelle pour optimiser ses chances.

Faites la différence entre crédit immo et crédit travaux

Il parait toutefois de revoir la différence entre un crédit immo et un crédit travaux. Depuis quelques années en effet, la rénovation immobilière ne fait plus partie des affectations d’un prêt immobilier. C’est bien évidemment sans compter sur les travaux de remise en état après l’achat dudit bien. Pour les rénovations classiques, intervenant plusieurs années après l’acquisition de la propriété, vous devez souscrire à un crédit affecté spécifique. Comme justificatif, vous pouvez utiliser les devis des artisans et les factures des différents prestataires.

Outre le crédit travaux notamment, vous pouvez également prétendre aux crédits d’impôt ou aux PTZ pour la remise aux normes de votre résidence principale ou secondaire. Ces derniers coûtent moins cher et vous permettent de réaliser simplement et rapidement les chantiers.