Si vous êtes propriétaire-bailleur de bien immobilier, les loyers que vous perceviez sont soumis à l’impôt. Il existe différents statuts pour votre logement en location et plusieurs dispositifs adéquats pour réduire vos impôts. L’immobilier locatif est un investissement qui vous permet de payer vos crédits immobiliers, d’arrondir vos fins de mois ou encore de payer votre facture fiscale. Il est important d’économiser sur les revenus locatifs pour vous permettre de gagner de l’argent. Découvrez les informations utiles sur les dispositifs fiscaux en location immobilière pour vous aider à mieux choisir votre statut.

Comment les revenus locatifs sont-ils imposés ?

Votre imposition fiscale dépend de votre logement mis en location. Selon le statut fiscal de votre bien, vous pouvez bénéficier d’un régime fiscal avantageux. En général, vous avez le choix entre une imposition des loyers en location vide et une imposition des loyers en location meublée. Un logement vide relève de la fiscalité des revenus fonciers. Ces derniers ne profitent pas du prélèvement à la source. Vous allez payer vos impôts par acompte soit tous les mois ou chaque trimestre. Une location meublée est soumise au titre des bénéfices industriels et commerciaux. Le régime fiscal va dépendre de l’utilisation du logement par le locataire. Il peut être soit un loueur en meublé professionnel soit un loueur en meublé non professionnel.

Comment faire baisser vos impôts sur les revenus locatifs en location vide ?

L’investissement locatif dans un bien ancien présente de nombreux avantages en matière d’imposition fiscale. Vide ou meublé, le logement vous permet de réduire votre facture fiscale grâce à des dispositifs proposés par la loi. Vous pouvez alors gagner plus d’argent en optant pour un statut fiscal avantageux. En location vide dans un logement ancien, beaucoup de charges sont déductibles de vos revenus locatifs. Cependant, il faut les déclarer au fisc. Ces charges concernent les travaux de rénovation ou encore des emprunts à taux zéro pour financer votre investissement locatif. Les dispositifs de défiscalisation sur les biens anciens sont également avantageux pour réduire la facture fiscale. Entre autres, la loi Denormandie qui s’apparente à la loi Pinel.

Comment réduire vos impôts sur les loyers en location meublée ?

La location meublée dépend de l’utilisation du local. Avec le statut de loueur en meublé non professionnel, les charges et les amortissements sur les recettes locatives sont déduits de vos impôts. Les travaux de rénovation ou encore les intérêts d’emprunt immobilier peuvent être réduits à zéro. Si votre choix concerne le régime forfaitaire, seuls 50 % de vos loyers sont imposables. Avec un statut de loueur en meublé professionnel, vous profitez d’une déductibilité de toutes vos charges et en cas de déficit, vous n’êtes pas sous la pression fiscale. Le déficit sera déductible de vos revenus locatifs même si ces derniers sont en baisse.