Première accession à la propriété ou résidence secondaire, voire pour simplement diversifier votre patrimoine, on vous conseille les biens immobiliers à l’étranger. C’est une démarche actuellement tendance en France. Les particuliers semblent plus s’intéresser aux DROM-TOM ou encore aux autres pays d’Europe, voire plus loin de la frontière.

Pour échapper aux lourdes impositions en France

Le principal avantage d’investir à l’étranger est d’ordre fiscal. En effet, le niveau d’imposition en France est de plus en plus important. Et on prévoit encore une hausse dans les années à venir sur les taxes sur l’habitation et les impôts concernant la détention de la propriété immobilière.

Investir dans les DROM-TOM par exemple vous aiderait à minimiser vos participations sociales annuelles. Grâce aux principes de l’impossibilité de la double imposition, vous ne payerez des impôts que dans le pays où le bien est localisé. Pourtant, le taux d’imposition est bien meilleur dans ces localités.

Pour profiter d’un meilleur marché immobilier

Par ailleurs, la hausse de la bulle immobilière en France n’est plus une rumeur. Cette dernière se généralise d’ailleurs partout en Europe. C’est dû justement à la baisse du marché des crédits immobiliers selon les analystes experts.

Pour profiter d’un meilleur marché immobilier, la solution serait donc d’investir au-delà de la frontière. Pour le même capital, vous aurez plus d’alternatives. Et de nos jours, trouver un bien dans lequel investir est plus simple grâce à la digitalisation. La majorité des agences immobilières par-delà le monde proposent leur parc immobilier en ligne.

Même en Europe, malgré la hausse du prix du m2, la valeur des propriétés immobilières ne se vaut pas. Si à Paris, le m2 se négocie actuellement à 10 000 euros en moyenne, vous pourriez trouver moins cher dans les autres pays. Aussi bien en France qu’à l’étranger, pour le financement d’un projet immobilier, vous pouvez toujours compter sur l’aide des banques.

Pour plus de choix en matière d’exploitation

Les choix en matière d’exploitation sont également plus nombreux à l’étranger. En France, la tendance penche davantage pour les résidences principales et secondaires, voire à la rigueur pour les investissements locatifs. En choisissant à bon escient l’emplacement de votre bien, vous pourriez vous lancer dans la location saisonnière, la location meublée, voire dans la gestion locative, etc. De quoi vous permettre de diversifier au mieux votre patrimoine afin de mutualiser les risques.

Il est également possible d’investir dans une quote-part de bien uniquement. On ne parle pas seulement de SCPI ou encore de copropriété. Il s’agit ici d’acheter une façade d’immeuble, qui dans les pays développés, peut vous rapporter beaucoup. Le prix de la location de cette dernière, pour les pages de publicité des entreprises, peut se négocier à plusieurs centaines de milliers d’euros.